Conférence sur les violences policières par Catherine Wihtol de Wenden et Sophie Body-Gendrot

jeudi 13 avril 2017
par  Nadège

Tristement d’actualité depuis la création de Fréquence Paris Plurielle et même avant, les violences policières et crimes racistes sont au centre des combats de la radio. Actuellement nous vous proposons un cycle de rediffusion sur ce thème, une mise en miroir avec le présent qui regorge d’affaires semblables à celles passées : même faits, même victimes (souvent de jeunes personnes issus de l’immigration, des quartiers populaires), même bourreaux en uniformes, même justice qui glisse sur ces affaires et les relaie aux oubliettes en acquittant les meurtriers, en bafouant les victimes et leurs familles. Douloureuse répétition qui doit pourtant cesser un jour, non ? En attendant, Fréquence Paris Plurielle n’oublie pas et rappelle à la mémoire les noms des victimes passées, et donne d’autres versions des faits que celles colportées par les médias dominant. Redonne du corps et de l’âme à ce que l’on appelle trop souvent "des bavures policières" ou " des interpellations musclées".

Rediffusion du programme FPP du 6 fevrier 2004 :
Conférence dans les locaux de Science Politique de Catherine Wihtol de Wenden et de Sophie Body-Gendrot, toutes deux professeurEs et chercheuses, pour la sortie de leur livre " Police et discrimination raciale, le tabou français" 2003 aux éditons de l’Atelier.

[Présentation de l’éditeur]

La police est-elle facteur de discrimination raciale ? Des témoignages de victimes recueillis sur le numéro vert du 114 laissent à penser que les principes citoyens et les traitements d’égalité pour tous sont de moins en moins respectés. Plus grave encore, les plaintes des victimes de ces discriminations n’ont quasiment jamais de suites judiciaires et disciplinaires.

L’ethnicisation des relations sociales et des territoires, la criminalisation des jeunes assimilés à des voyous, auxquelles s’ajoute un racisme acquis sur le tas, expliquent en partie ce constat alarmant. Les conditions de travail difficiles des policiers, l’ambiguïté et le flou de leurs missions sont aussi en cause.

Comment lutter contre ces attitudes discriminantes indignes de la République ? Alors que des pays étrangers tels que le Royaume-Uni et les États-Unis ont choisi de former et de sensibiliser les policiers à ce problème, la France préfère le taire. En formulant des propositions pour mettre fin à ce tabou, ce livre lance le débat : comment la police peut-elle mettre fin aux discriminations à l’égard des usagers ?

MP3 - 137.3 Mo

Brèves

11 octobre 2016 - Mémoire du 17 octobre 1961

Lundi 17 octobre, FPP vous invite à écouter deux archives consacrées au massacre du 17 octobre (...)